Luzolo Bambi, le conseiller anti-corruption de Kabila, ne paierait pas d’impôt!

0
144

Intitulée “THE PLUNDER ROUTE TO PANAMA”, l’enquête menée par l’African Investigative Publishing Collective, en partenariat avec Africa Uncensored et ZAM sur des révélations de Panama Papers, affirme que le Conseiller du président Joseph Kabila en matière de corruption ne paierait pas les taxes.

Dans ce rapport sous-titré: “Comment les oligarques africains volent leurs pays“, écrit en anglais et dont POLITICO.CD est procuré une copie, ces organisations d’investigations reviennent sur les pillages de richesses par des dirigeants au pouvoir en Afrique.

Trois pages sont consacrées à la République démocratique du Congo, revenant sur des accusations de détournement à l’endroit de Jaynet Kabila, soeur-jumelle du président Joseph Kabila et la députée nationale, mais aussi sur la corruption dans le pays.

Un compte rendu d’un ancien ingénieur des mines canadiennes First Quantum montre comment des entreprises décentes peuvent être contraintes d’abandonner la RDC en raison de telles pratiques“, dit ce rapport. “En 2009, lorsque nous avons essayé de payer l’impôt à la Direction générale des Impôts (DGI), un des administrateurs nous a dit de lui payer quatre millions, de payer six millions au gouvernement et de garder le reste, parce que +personne ici ne paie+ d’impôts“, étale-t-on.

Nous avons refusé. Des mois plus tard, First Quantum s’est fait saisir ses mines de cuivre, qui ont été revendues à l’ami du président Kabila, le magnat des mines ‘Mr Grab’ Dan Gertler“, ajoute-t-on dans ce rapport.

Cependant, ce rapport, à consulter ici, cite également l’ancien ministre de la Justice, Luzolo Bambi, aujourd’hui Conseiller spécial anti-corruption de Kabila. “Même Luzolo Bambi lui-même ne paie pas d’impôts“, dit-il, citant un cadre inspecteur d’impôts à la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD). “Il n’a jamais soumis de formulaires d’impôt. Il n’est qu’un pantin de régime, comme tous les autres,” ajoute-t-il.

SourcePolitico.cd
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here