Deschamps et Le Graët en mode règlements de comptes, cinq jours après le titre

0
139

Le titre de champion du monde en poche, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps et le président de la FFF Noël Le Graët règlent quelques comptes avec les consultants.

Après l’heure des célébrations, place aux règlements de comptes. La Coupe du monde terminée, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët est revenu sur les nombreuses critiques dont les Bleus ont fait l’objet avant leur montée en puissance jusqu’au titre mondial en Russie.

Le Graët : “”Les spécialistes” ont souvent été reclassés parce qu’ils ne savent pas faire autre chose”

“Si l’équipe de France a mal joué, j’aimerais bien que les ‘spécialistes’ viennent me montrer comment on aurait pu mieux faire, souffle le patron de la FFF vendredi dans un entretien à L’Equipe. Je comprends parfaitement que certains doivent vivre… Chacun son boulot. Ils ont souvent été reclassés parce qu’ils ne savent pas faire autre chose. Qu’ils gagnent leur vie comme ça, tant mieux pour leurs familles. (…) Je ne sais pas si ce genre d’émissions continuera. Il faudra peut-être changer les hommes. Dans le foot, quand on ne gagne pas, on les change. Ceux qui se seraient trompés resteraient à leur place ? Je préférerais qu’un patron de chaîne change certains hommes en se disant : “Mon équipe n’est pas bonne.” Sinon, c’est qu’il est faible.”

Deschamps : “Cela dépasse l’entendement”

Si le dirigeant breton ne cite personne et caresse certains champions du monde 98 dans le sens du poil (Blanc, Thuram, Lizarazu), Didier Deschamps, lui, sort la boîte à tacles. “Dugarry ose dire que je prends la France en otage, lâche le sélectionneur au Parisien. Cela dépasse l’entendement. Il dit ce qu’il veut, il a son émission radio (“Team Duga” sur RMC). On a vécu des choses ensemble donc je sais qu’en termes d’état d’esprit, sincèrement, j’ai vu beaucoup, beaucoup mieux. Mais bon, ce n’est pas grave. J’ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant. (…) Si on doit se voir avec Duga, ça ne serait même pas bonjour, bonsoir. Chacun sa route, chacun son chemin. C’est clair.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here