Le cancer du col utérin chez la femme en RDC: Dépistage précoce s’impose !

0
92

Ouverture  le mardi 10 juillet 2018 de la campagne de dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus. Selon le Dr Luis Chiva De Augustin, chef du département de santé chargée de l’ère de la femme de l’Université de Navarre en Espagne, le dépistage du cancer du col de l’utérus est un processus de diagnostic précoce qui limiterait le taux de mortalité à l’échelle mondial. Il s’avère important, de s’y mettre à temps en RDC. Car souligne-t-il, le  cancer est la seconde cause de mortalité oncologique chez la femme congolaise après le cancer des seins.

S’agissant des techniques de dépistage du cancer du col, le docteur Luis a  entre autres la cytologie (étude de la cellule sous ses différents aspects), la détermination du papillome virus qu’on ne peut utiliser pour tout le monde faute des moyens. Cependant, il signale que la RDC, avec l’accord de l’OMS  procède actuellement au dépistage moyennant l’acide acétique qui est très moins cher. La campagne vise également  à offrir un diagnostic précoce aux femmes et à  traiter précocement le cancer de l’utérus. D’où la création de liaison entre l’université de Navarre et le centre hospitalier Monkole de Kinshasa pour un travail d’investigation   validant le dépistage du cancer du col de l’utérus.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Le chef de département de services de gynécologie de Monkole Dr Céline Tendobi, a soutenu que la prévention commence par éviter les facteurs de risque tels que : la multiplicité des partenaires  et des rapports sexuels précoces ; l’accumulation des grossesses et des avortements ; l’utilisation antérieure de contraceptifs ; l’emploi de plantes médicinales dans la cavité de l’utérus qui peuvent créer des lesions et l’utilisation des produits chimiques à la cavité vaginale. Toutes ces applications précitées peuvent altérer la muqueuse et entrainer le cancer.

Comme recommandation, le Dr. Tendobi a invité la population à éviter tout facteur d’exposition à la maladie et passer aussi au dépistage précoce en vue de prendre connaissance de  son état. Car, souligne-t-elle que les symptômes de la maladie se manifestent Très tard entre 15 et 20 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here