RD Congo : Ramazani Shadary, “l’oiseau rare” adoubé par Kabila pour la présidentielle

0
202

En vue de la présidentielle de décembre, le président congolais Joseph Kabila, qui ne pouvait pas se représenter conformément à la Constitution, a désigné mercredi son “dauphin”, Emmanuel Ramazani Shadary. L’homme était déjà le numéro 2 du pays.

“L’oiseau rare”. C’est ainsi que le porte-parole du gouvernement congolais a présenté, mercredi 8 août, le dauphin choisi par Joseph Kabila : Emmanuel Ramazani Shadary, l’homme que le président de la République démocratique du Congo, au pouvoir depuis l’assassinat de son père en 2001, a désigné pour concourir à l’élection présidentielle prévue en décembre. Joseph Kabila ne pouvait pas, en effet, briguer un troisième mandat selon la Constitution.

Le président de la RD Congo connaît très bien Emmanuel Ramazani Shadary. Celui-ci occupait jusqu’à il y a peu les fonctions de vice-Premier ministre et de ministre de l’Intérieur et, en décembre dernier, il a été nommé secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le parti présidentiel. Un poste qui n’existait pas auparavant et qui a fait de lui la deuxième personnalité politique du pays.

“Monsieur coup sur coup”

Dans sa famille politique, Emmanuel Ramazani Shadary se fait appeler “Monsieur coup sur coup”. Sur son site internet officiel, l’intéressé assure que ce surnom lui vient de ses années étudiantes quand, dans les années 80, il cumulait les distinctions en sciences sociales, administratives et politiques à l’Université de Lubumbashi. Mais dans un article publié en mars dernier, l’hebdomadaire Jeune Afrique attribuait ce surnom à sa violente répression des marches anti-Kabila de décembre 2017 et janvier 2018, au cours desquelles plusieurs manifestants avaient été tués. Mais

Emmanuel Ramazani Shadary n’est quoiqu’il en soit pas favorablement connu des institutions européennes. Il fait partie des personnalités congolaises frappées en 2017 par des sanctions de l’UE pour violations des droits de l’Homme.

L’homme est en tout cas persuadé d’avoir un destin : sur son site, il raconte que le jour de sa naissance, “cinq mois après l’indépendance du Congo belge”, en 1960, la sage-femme s’écria : “Il sera très éveillé et très intelligent”. Dans cette biographie, Emmanuel Ramazani Shadary se présente également comme “l’homme des situations difficiles”. Le scrutin présidentiel aura lieu le 23 décembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here